« Les lettres à toucher de Balthazar »

« Les lettres à toucher de Balthazar » est un livre qui aide à l’apprentissage de l’écriture et de la lecture.
Selon la pédagogie Montessori, l’enfant est capable d’écrire avant de savoir lire.
Avec « Les lettres à toucher de Balthazar », on est loin de l’écriture, mais ce livre constitue une étape intéressante pour cet enseignement.

Maman, tu ne t'occupes plus de moi !

J'avoue que depuis notre déménagement, la naissance de sa petite soeur, sa rentrée, et ma reprise du travail, mon mari et moi trouvons difficilement le temps pour s'occuper de Ptiloup !
Ce dernier le vit très mal... et nous le fait comprendre de manière assez virulente !
Il a notamment frappé pendant quelques semaines son papa, crie beaucoup, nous parle mal, a bousculé à plusieurs reprises D., l'enfant que j'accueille, etc.
Seule Minibus, sa petite soeur, semble trouver grâce à ses yeux !

Mon mari et moi avons rapidement compris pourquoi Ptiloup a autant changé de comportement (en même temps, c'est pas bien compliqué !), mais nous avons vraiment eu des difficultés pour trouver des solutions adéquates !
Je vais donc vous parler des astuces que j'ai trouvées pour prendre le temps de partager des moments de qualité avec Ptiloup, et pour qu'il comprenne que même si je joue moins souvent avec lui, je l'aime tout autant.

Les quatre saisons de Gerda Muller

Je vous présente aujourd’hui quatre livres délicieux pour les tout-petits : il s’agit de SummerWinterSpring et Autumn de Gerda Muller.
Afficher l'image d'origine

15 livres sur… pipi caca prout !

Voici une petite sélection de livres sur le thème… du « pipi-caca-prout » ! Des livres qui encourageront donc les enfants à l’âge de la « propreté ».
Autant certains enfants ne passent pas (ou peu) par cette phase d’intérêt intense sur ce qu’il se passe dans la couche, autant Ptiloup a eu une longue et intense période où le sujet l’amusait énormément !!apprentissage-proprete-chez-enfant

Menus de la semaine 45

La semaine dernière, je vous parlais du fait que désormais, je planifie à l'avance les menus que je vais faire.
Au final, j'en avais planifié beaucoup trop : en effet, je ne sais jamais cuisiner les quantités exactes pour nous. Du coup, nous mangeons bien souvent des restes pour le repas suivant !

Au final, ce planning est assez souple : si exceptionnellement j'ai moins de restes, je prépare l'idée de repas suivant, tout simplement !

Être bienveillant(e) envers soi-même

Jusqu’aux un an de Ptiloup, jeune maman et passionnée par la parentalité « positive » que j’étais, je ne me consacrais plus qu’à lui. Lui, la chair de ma chair, méritait le meilleur !
Ainsi, il faisait ses siestes dans l’écharpe ou le coussin d'allaitement, je n’osais pas écouter de la musique ou trop bouger pour ne pas le réveiller…
Ainsi, je ravalais ma colère amèrement lorsqu’il pleurait « pour un rien ».
Ainsi, je consacrais mes journées (ou presque) à son bien-être : je jouais avec lui, le câlinais, l’occupais sans cesse, toute la journée…77777777777777777777
Mais au final, un enfant apprend principalement par mimétisme, non?

Fondant au chocolat #vegan

Depuis que je suis végétalienne (3 ans), j'ai cherché sans relâche la recette d'un bon gâteau au chocolat : comme vous vous en doutez, cela a été dur. Très dur.

En fait, ce que je reproche aux gâteaux véganes, c'est la texture : ils sont friables, à cause du manque d’œuf.
Même avec les substituts d’œufs habituels (compote ou autre), cela ne marche pas, je trouve.
Et la seule recette où la texture était correcte, il n'y avait pas de chocolat, mais juste du cacao (ce n'est pas mauvais en soit, hein ! mais du coup, le gâteau n'était pas fondant comme j'aime).

Bref, j'ai testé je ne sais combien de recettes, en modifiant certains ingrédients, et finalement, j'ai enfin trouvé quelque chose de franchement bon !

Minimalisme, ZD : mon parcours (1)

(mon premier article sur le sujet : ici)
Voilà, ça y est : je désencombre officiellement ma maison !
Pour le moment, je ne me suis pas fixée d'ordre particulier : j'ai désencombré ce qui me paraissait le plus évident, sur le moment.
Cette semaine, après mes journées de travail, j'ai trié, jeté, mis en carton pour vendre, passé des annonces... une semaine assez chargée !

Comprendre l'équilibre alimentaire à 3 ans

A partir de ses deux ans, Ptiloup avait une vision très particulière de l’alimentation (comme tous les enfants de son âge, nan?!) : il ne mangeait quasiment que des pâtes, et des tartines avec de la purée d’amande le matin. C’est tout. Les légumes ne passaient plus du tout, les fruits non plus…
Une vraie cata !
equilibre-manger-enfant
Pourtant, j’adore cuisiner des petits plats sains ! Mon fils me voit tous les jours manger des légumes, des céréales complètes, des légumineuses, des fruits, etc.