"La pédagogie Steiner-Waldorf à la maison" de M. Tedeschi

Connaissez-vous la pédagogie Steiner? Personnellement, jusqu'à il y a peu, je ne la connaissais que de nom. 
J'avais plein de préjugés sur cette approche, d'ailleurs : impossible à mettre en place pour les véganes comme moi (puisqu'on voit bon nombre d'activités avec de la laine ou de la soie, par exemple), des "originaux" qui célébraient des fêtes païennes, etc. 
(oui : je fais très rapidement des préjugés - mais je me soigne ^^)
Il faut dire qu'alors que Montessori et connue et reconnue, les autres pédagogies alternatives sont, pour le moment, beaucoup plus discrètes (et peut-être tant mieux : peut-être arriveront-elles à se faire connaître sans devenir une simple mode !)

Il y a quelques semaines, je me suis procurée le livre "Steiner Waldorf à la maison" de Monique Tedeschi.
J'ai été très surprise par la taille de ce livre : assez grand format, assez dense et plus de 300 pages !
Pourtant, je l'ai lu en 2 jours
(alors que, comme je vous l'expliquais ici, j'ai très peu de temps en ce moment).

Ce livre est composé de 4 parties, que je vais essayer de résumer rapidement :

- Chapitre 1 : les bases de la pédagogie Steiner Waldorf. Cette partie est la plus importante, je trouve, en particulier pour les novices comme moi ! L'auteure y décrit les principes éducatifs de la pédagogie Steiner : les rythmes (annuels, hebdomadaire, et même journalier !), la connexion avec la nature, le jeu libre, le travail manuel...
- Chapitre 2 : l'auteure développe les rythmes annuels (autour de chaque saisons), avec de (très) nombreuses activités, contes, célébrations, recettes, poèmes, tutoriels et tables des saisons !
- Chapitre 3 : l'auteure développe cette fois-ci les célébrations autour des rythmes lunaires : rituel du coucher, phases de la lune, tutoriels, etc.
- Enfin, il y a les annexes, avec des exemples de plannings (hebdomadaires, journalier...), quelques versets...



Ce que j'ai préféré dans ce livre :

- le fait que, malgré le fait qu'il y ait écrit "de 3 à 7 ans", on peut (largement) s'en inspirer pour les moins de 3 ans, au moins pour "l'ambiance" ! Collègues assistantes maternelles : foncez vous le procurer !

- le fait d'impliquer les enfants dans un rythme naturel (annuel, hebdomadaire, journalier) régulier. C'est une vraie découverte pour moi, qui ait du mal à m'organiser en général !
Par exemple, l'auteure conseille de faire, une fois par semaine, le "jour du pain" : ayant une machine à pain, j'ai décidé de remplacer cela par "le jour de la cuisine en famille", et depuis plus d'un mois, Ptiloup et moi cuisinons tous les samedis ! Cela nous a d'ailleurs beaucoup rapprochés, et j'avoue que lui comme moi avons hâte de partager ce moment entre-nous !
J'ai découvert le "pourquoi du comment" les adeptes de la pédagogie Steiner célèbrent les fêtes païennes, et je suis assez conquise par certaines. (pas par toutes pour le moment, car ce n'est pas dans mes habitudes... mais peut-être arriverais-je à ancrer ces habitudes dans le cœur de mes enfants !)
- J'apprécie évidemment beaucoup l'approche du jeu et des jouets par cette pédagogie. Les jouets sont le plus possible ouverts, c'est à dire le moins détaillé possible. On évitera les poupées réalistes qui sourient, de manière à ce que l'enfant puisse développer son imagination, et, par exemple, trouver que sa poupée, aujourd'hui, est triste, ou en colère, etc. On choisira, comme pour la pédagogie Montessori d'ailleurs, des matériaux nobles (bois, tissu soyeux...) et des formes épurées.

-  De même, le rapport avec la nature est amplement présent dans cette pédagogie. Sortir avec les enfants devrait être chose quotidienne, et les bienfaits sont nombreux : système immunitaire développé, confiance en soi augmentée, etc.
Sortir avec lui tous les jours lui permet d'intégrer naturellement le déroulement du temps, sa nature cyclique, les saisons qui passent et les changements qu'il peut constater dans la nature. Cette dernière est une source inépuisable de trésors, de sens et de connaissances pour l'enfant. 

Ce que j'ai le moins aimé :- Je ne raffole pas trop des poupées en laine feutrée, dont de nombreux tutoriels sont détaillés pas-à-pas dans le livre. (chacun ses goûts, je comprend toutefois que cela puisse plaire !)

Maintenant, il ne me reste plus qu'à laisser décanter toutes les informations que j'ai apprises dans cet ouvrage... et à mettre en place tout cela !!
Bref, merci beaucoup à Monique Tedeschi, vous pouvez d'ailleurs la retrouver dans son blog inspirant : ici.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire