Pas d'activité

En ce moment, je n'organise aucune activité avec les enfants... Mais vraiment aucune aucune.
Plus de bac sensoriel, d'activités pédagogiques, d'ateliers spécifiques...
Raison principale : je n'en ai pas la motivation. Ca arrive à tous.tes, non?
Suis-je pour autant une horrible assistante maternelle, qui se tourne les pouces toute la journée, en regardant Dallas pendant que les enfants se chamaillent? Non.


Dans certaines pédagogies, comme par exemple la pédagogie Pikler-Loczy, il n'y a pas d'activités organisées.
Les enfants jouent avec un matériel spécifique, tout au long de la journée.

Je ne me sens pas "mauvaise nounou" car mon métier ne se résume pas à proposer des activités aux enfants. Loin de là.
En ce moment, je me concentre sur d'autres aspects de mon métier.

Je me concentre sur le fait d'être avec les enfants, et non pas de "faire faire' aux enfants.
Je suis avec eux, et je leur montre comment être entre eux.

Une scène toute bête de ce matin : E. et F. jouent aux voitures. E. essaye de frapper F. car elle voudrait sa voiture. Après lui avoir rappelé qu'on ne frappe pas, nous discutons de la situation :
"Tu aimerais cette petite voiture? Ah, mais regardes : F. est en train de jouer avec.
F., dés que tu auras fini de jouer avec, est-ce que tu voudras bien la passer à E., s'il te plait?
E., je te demande d'être patiente : je sais que ce n'est pas facile. Tu te sens frustrée?"
etc.

Apaiser les tensions pour éviter les disputes, nommer les émotions, rigoler, danser, faire du yoga...
Je me concentre sur tous ces petits détails du quotidien qui, au final, construisent un individu.
Car au final, est-ce que ce sont des activités "instagrammables" qui font qu'un enfant devient un adulte épanoui et heureux, ou est-ce que c'est l'ambiance du quotidien?

Pas besoin, donc, de matériel/jouets/activités "tape-à-l’œil" pour être une bonne nounou ou une bonne maman.
Il suffit d'une présence, d'un accompagnement... d'être là. Mais vraiment, VRAIMENT être là.



1 commentaire:

  1. Merci pour cet article déculpabilisant. Moi aussi j'ai des périodes avec manque de motivations ou d'idée pour des activités créatives, et moi par contre je culpabilise beaucoup dans ces moments là, et me pose pas mal de question en me disant que j'arrive peut-être à bout de ce que je peux donner dans ce métier, bon en général après quelques semaines la motivation et les idées reviennent. J'essayerai de ne pas culpabiliser la prochaine fois !

    RépondreSupprimer